Projet EcoSan

Borel, HAÏTI

Lyndsey Canham & Sabina Voicu

1er Année, Master en Études de Développement, IHEID

Le projet propose de construire, gérer, et maintenir une latrine à compostage (installation EcoSan – assainissement écologique), ainsi qu’une installation de compostage à Borel en Haïti pour améliorer les conditions d’hygiène dans la région et permettre des cultures propres.

The project consists in building, managing and maintaining a composting toilet (EcoSan) and a composting facility in Borel in order to improve hygiene and cultivate clean crops.

 

Essayant les toilettes écologiques.

Testing the construction of the ecological latrines.

Nous avons installé avec succès deux eco-toilettes dans une église vis-à-vis des facilités de nos partenaires „Water Project for Haiti”. L’église est a proximité d’une école également. On estime que 200 personnes utilisent chaque jour ces facilities et près de 500 le font occasionnellement, comme par exemple lors des tournois de foot. EcoSan améliore non seulement l’hygiène a Borel mais offre un produit dérivé propice à l’agriculture.

Two-toilet latrine facilities were successfully built. They are located at a church across from the compound of our partners, Water Project for Haiti. The church is in central Borel and also very close to an elementary school. It is estimated that 200 people per day benefit from these facilities, and as many as 500 on ‘event days’ such as soccer tournaments. Because the EcoSan toilet process creates a useful byproduct, the benefits of this project extend beyond improving the sanitation conditions in Borel: the byproduct is used as fertilizer for agricultural purposes.

Cinéma Solidaire

Ambola, Beheloka & Ankilibory, MADAGASCAR

Jonas Bouaouli

2e année Bachelor, HEC

Mise en place de cinémas en plein air dans trois villages au Sud-Ouest de Madagascar. La projection sera assurée par les professeurs des écoles que nous formerons à utiliser le matériel et qui seront responsables de diffuser un film par mois à la population locale. On utilise les générateurs solaires d’électricité montés sur les toits des écoles. Le cinéma devient dans ce projet un support éducatif inter-générationnel et parascolaire.

We show outdoor movies in three villages in South-West Madagascar. We train local teachers to use the materials and machinery and get electricity from solar-powered panels set up in schools. The movies are shown once a month, creating a setting for inter-generational cohesion and informal education.

 

Les Malgaches apprécient les projections.

People enjoying the movies.

 

Les malgaches du Sud-Ouest ne bénéficient pas d’accès à l’information et aucune infrastructure à but socioculturel n’a été développée dans leur région. Les ménages malgaches ne bénéficient pas d’accès à l’électricité et, de ce fait, ne connaissent pas encore la magie des images en mouvement. Pour cette population à qui aucun loisir n’est proposé, le cinéma est non seulement un moyen de distraction, de rêve et d’évasion, mais aussi, par une sélection judicieuse, un outil éducatif qui participe à l’ouverture d’esprit, à la constitution de l’esprit critique, à la culture, et à la valorisation de la population. De plus, le projet permet de favoriser l’échange et le partage dans des villages où le sens de la communauté est en train de se perdre. Accessible à tous, le cinéma permet de sensibiliser et d’informer.

The local population has no access to information and no socio-cultural offering exists. Since there is no electricity, families have no ways to appreciate the magic of moving images. Thus showing movies becomes a way to reinforce the social fabric (that is being gradually eroded), by bringing together the whole community. Through a proper selection, movies not only entertain but they become an educational tool that fosters critical thinking, access to culture and knowledge of the world. Universally accessible, movies are thus a means to inform and create awareness.