Projet Humanitaire pour les Enfants au Madagascar

Ankililoaka, MADAGASCAR

Eugénie Thaller

1re année, École de Sciences Criminelles, UNIL

Organiser un camp d’animation pour une centaine d’enfants des rues de 4 à 12 ans, durant un mois entier. Les années de scoutisme et surtout de responsabilité envers les plus jeunes ont permis d’animer le camp avec des jeux divers, des chants, des moments de créativité et d’apprentissage, tout en respectant une certaine pédagogie. Ainsi, le projet a permis l’organisation le matin des ateliers de travaux manuels, l’après midi des jeux en plein air, et le soir des veillées (chants, sketchs, petits jeux…). Chaque enfant sera impliqué et partagera avec le groupe quelque chose qui lui est propre comme une passion, un chant ou poème, un savoir-faire particulier.

The project set up a summer camp for approx. 100 street kids ages 4 to 12, in order to learn and share scouting talents and habits. Each kid is encouraged to share a special gift (a passion, a poem, a song, etc) with the rest of the group. 

 

Les enfants de Madagascar se réjouissent d’aller à l’école.

The children in Madagascar joyfully taking the classes.

 

L’idée a été d’occuper les enfants d’Ankililoaka en partageant avec eux des moments privilégiés, des moments d’échange de culture et ne pas les laisser livrés à eux-mêmes. L’objectif est de créer un camp permanent à Ankililoaka qui recevra régulièrement des européens qui désirent apporter leur aide.

The idea was to keep the kids busy and not let them on their own on the streets. The long term objective is to create a permanent camp where young Europeans will want to lend a helping hand.

Construction d’un jardin et d’un entrepôt pour plantes médicinales

Cái Nhum, VIETNAM

Célia Bizzozero (Reeners)

3e année Bachelor, HEC

Le projet a cherché à agrandir le jardin de plantes médicinales et mettre en place un système d’irrigation automatique, a planter davantage de plantes, a construire un entrepôt pour sécher les plantes cueillies et a encourager des familles vietnamiennes à cultiver des plantes. Le résultat final du projet est donc un jardin agrandi, contenant un dispositif d’irrigation automatique et un entrepôt.

The project sought to expand a medicinal plants field, to set up an irrigation system, to increase the crop and its yield and to build a storage house to dry the plants while encouraging local families to cultivate medicinal plants. All objectives have been met.

 

Le entrepôt, la construction du système d’irrigation et la plantation.

The storage house, building the irrigation system and plating.

 

En 2008, le village comptait 3’363 habitants, soit 796 familles. 93 familles sont recensées comme étant pauvres, c’est à dire ayant un revenu mensuel inférieur à 200’000 dongs, soit environs 13 CHF. Actuellement, Cai Nhum dispose de son propre cabinet médical qui reçoit entre 300 et 400 demandes d’ordonnance médicale aux plantes traditionnelles. Compte tenu de la demande élevée de la population, la quantité de médicaments traditionnels à disposition ne suffisait pas—ce n’est plus le cas aujourd’hui. De plus, les plantes séchées n’avaient pas d’endroit approprié d’entreposage lors de la saison des pluies. Le jardin de plantes a été construit a côté du cabinet medical, dans lequel nous logions.

In 2008 the village had a population of 3’363, or 796 families, 93 of whom live in poverty, with 13 CHF/month. Now, the village has its own medical center that processes 300-400 requests for traditional plant-based Rx and can store the plants during the rainy season, built next to the dispensary.