Projet Humanitaire pour les Enfants au Madagascar


Warning: file_get_contents(): https:// wrapper is disabled in the server configuration by allow_url_fopen=0 in /home/clients/adc869a9412145c1349f4f9eb1407665/web/wp-includes/class-wp-image-editor-imagick.php on line 154

Warning: file_get_contents(https://prixpralong.org/wp-content/uploads/2019/08/Prix-Pralong-2008-2-min.png): failed to open stream: no suitable wrapper could be found in /home/clients/adc869a9412145c1349f4f9eb1407665/web/wp-includes/class-wp-image-editor-imagick.php on line 154

Warning: file_get_contents(): https:// wrapper is disabled in the server configuration by allow_url_fopen=0 in /home/clients/adc869a9412145c1349f4f9eb1407665/web/wp-includes/class-wp-image-editor-imagick.php on line 154

Warning: file_get_contents(https://prixpralong.org/wp-content/uploads/2019/08/Prix-Pralong-2008-2-min.png): failed to open stream: no suitable wrapper could be found in /home/clients/adc869a9412145c1349f4f9eb1407665/web/wp-includes/class-wp-image-editor-imagick.php on line 154
Ankililoaka, MADAGASCAR

Eugénie Thaller

1e année, Ecole des Sciences Criminielles, UNIL

Organiser un camp d’animation pour une centaine d’enfants des rues de 4 à 12 ans, durant un mois entier. Les années de scoutisme et surtout de responsabilité envers les plus jeunes ont permis d’animer le camp avec des jeux divers, des chants, des moments de créativité et d’apprentissage, tout en respectant une certaine pédagogie. Ainsi, le projet a permis l’organisation le matin des ateliers de travaux manuels, l’après midi des jeux en plein air, et le soir des veillées (chants, sketchs, petits jeux…). Chaque enfant sera impliqué et partagera avec le groupe quelque chose qui lui est propre comme une passion, un chant ou poème, un savoir-faire particulier.

Les enfants de Madagascar se réjouissent d’aller à l’école.

L’idée a été d’occuper les enfants d’Ankililoaka en partageant avec eux des moments privilégiés, des moments d’échange de culture et ne pas les laisser livrés à eux-mêmes. L’objectif est de créer un camp permanent à Ankililoaka qui recevra régulièrement des européens qui désirent apporter leur aide.

Construction d’un jardin et d’un entrepôt pour plantes médicinales


Warning: file_get_contents(): https:// wrapper is disabled in the server configuration by allow_url_fopen=0 in /home/clients/adc869a9412145c1349f4f9eb1407665/web/wp-includes/class-wp-image-editor-imagick.php on line 154

Warning: file_get_contents(https://prixpralong.org/wp-content/uploads/2019/08/Prix-Pralong-2008-1-min.png): failed to open stream: no suitable wrapper could be found in /home/clients/adc869a9412145c1349f4f9eb1407665/web/wp-includes/class-wp-image-editor-imagick.php on line 154

Warning: file_get_contents(): https:// wrapper is disabled in the server configuration by allow_url_fopen=0 in /home/clients/adc869a9412145c1349f4f9eb1407665/web/wp-includes/class-wp-image-editor-imagick.php on line 154

Warning: file_get_contents(https://prixpralong.org/wp-content/uploads/2019/08/Prix-Pralong-2008-1-min.png): failed to open stream: no suitable wrapper could be found in /home/clients/adc869a9412145c1349f4f9eb1407665/web/wp-includes/class-wp-image-editor-imagick.php on line 154
Cái Nhum, VIETNAM

Célia Bizzozero (Reeners)

3e année Bachelor, HEC Lausanne – UNIL

Le projet a cherché à agrandir le jardin de plantes médicinales et mettre en place un système d’irrigation automatique, a planter davantage de plantes, a construire un entrepôt pour sécher les plantes cueillies et a encourager des familles vietnamiennes à cultiver des plantes. Le résultat final du projet est donc un jardin agrandi, contenant un dispositif d’irrigation automatique et un entrepôt.

Le entrepôt, la construction du système d’irrigation et la plantation.

En 2008, le village comptait 3’363 habitants, soit 796 familles. 93 familles sont recensées comme étant pauvres, c’est à dire ayant un revenu mensuel inférieur à 200’000 dongs, soit environs 13 CHF. Actuellement, Cai Nhum dispose de son propre cabinet médical qui reçoit entre 300 et 400 demandes d’ordonnance médicale aux plantes traditionnelles. Compte tenu de la demande élevée de la population, la quantité de médicaments traditionnels à disposition ne suffisait pas—ce n’est plus le cas aujourd’hui. De plus, les plantes séchées n’avaient pas d’endroit approprié d’entreposage lors de la saison des pluies. Le jardin de plantes a été construit a côté du cabinet medical, dans lequel nous logions.